newsletter

Newsletter

La fédération des médecins esthétiques et anti_âge

La médecine esthétique et anti-âge est en pleine évolution  et son essor croissant témoigne de la dynamique des médecins qui la pratiquent.
Dans une société en pleine mutation économique et numérique, par leur démarche entrepreneuriale individuelle, les médecins esthétiques n’hésitent pas à prendre des initiatives et des risques.
C’est pourquoi il est nécessaire d’avoir une structure syndicale fédératrice et forte, pour les  accompagner dans leurs évolutions économique et sociétale, mais aussi pour les défendre en faisant respecter ou modifier certaines législations.

Pour toutes ces raisons nous avons créé en 2011 un syndicat professionnel intitulé Fédération Syndicale des Médecins Esthétiques et Anti-âge (FSMEA), devenue syndicat national des médecins esthétiques, SNME, dirigé par un conseil d’administration composé de 12 membres élus démocratiquement.
Notre Fédération syndicale, consciente des enjeux et de la nécessaire exigence de qualification professionnelle de nos salariés, a voulu mettre en place une nouvelle formation d’assistante médico technique à option esthétique médicale.
Les freins pour y parvenir ont été nombreux mais après trois années de négociations nous sommes parvenus à un accord au niveau de la CPNEFP ( Commission Paritaire Nationale pour l’Emploi et la Formation Professionnelle ) de notre branche professionnelle.
L’objectif de cette formation étant d’élever le niveau de sécurité pour les consommateurs de soins médicaux esthétiques afin de leur éviter des risques graves.
Il est nécessaire que les gestes professionnels soient effectués en respectant les règles de sécurité par tous leurs exécutants (médecins et assistantes).
Nos activités requièrent une connaissance théorique et pratique de plus en plus étendue et nos prestations reposent sur des actes complexes avec des enchaînements précis dont la maîtrise ne peut s’acquérir qu’au travers de périodes de formation dont les contenus demandent à être correctement définis voire surveillés par les pouvoirs publics en particulier en cas d’inscription au RNCP ( Répertoire National des Certifications Professionnelles ).
Cependant, notre Fédération estime que les exigences législatives ou réglementaires destinées à assurer la sécurité des consommateurs doivent être strictement proportionnées aux risques encourus.

C’est ainsi que nous œuvrons pour que la réglementation française sur l’utilisation de la toxine botulique à usage esthétique change à la faveur d’une modification de l’AMM, en élargissant le périmètre et le champ d’activité à l’ensemble des médecins comme c’est le cas dans d’autres Etats membres de l’UE.

Notre fédération participe activement à l’élaboration du projet de  norme européenne sur les services en médecine esthétique -  procédures médicales non-chirurgicales, conjointement avec l’AFNOR. Ce projet est actuellement en phase de finalisation.
Notre fédération se bat toujours dans le domaine de l’épilation à la lumière pulsée contre les instituts de beauté et leurs franchiseurs et nos actions juridiques obtiennent des résultats constamment positifs.
Votre engagement ainsi que votre fidélité sont la clé de nos succès et nous espérons que vous continuerez de nous accorder votre confiance pour construire la médecine esthétique de demain.

Docteur François TURMEL
Président de la SNME